Mis à jour le 21 février 2024

« TERREUR FÉMINISTE, Qui a tué Laura Palmer ? » Cie Fiction contre fiction

En résidence du 11 mars au 15 mars 2024

Présentation de l’étape de travail vendredi 15 mars 2024, 20h30

 

Vivre dans cette société, c’est au mieux y mourir d’ennui. Rien dans cette société ne concerne les femmes. Alors, à toutes celles qui ont un brin de civisme, le sens des responsabilités et celui de la rigolade, il ne reste qu’à renverser le gouvernement, en finir avec l’argent, instaurer l’automation à tous les niveaux et supprimer le sexe masculin.
On ne va pas se le cacher, on est comme comme Valerie, on a la rage.

Épargnons-nous ici la liste des mortes
la liste des victimes de la violence patriarcale
par minute, par jour, par mois, par année.

Comment ne pas se sentir impuissant·e face à ces chiffres ? La réalité nous assomme.
Et puis à certains moments, on sursaute, on reprend courage et alors on se demande sérieusement quoi faire. Quand est-ce qu’on va réussir à mettre à bas le système patriarcal ? Et surtout, par quels moyens ?

Le manifeste « pour tailler les hommes en pièces » de Valerie Solanas propose une solution radicale : « supprimer le sexe masculin ».
Ça fait peur, non ? (Ne vous inquiétez pas, c’est juste un texte.)

Mais sincèrement, on fait quoi de notre colère ?

Le simple fait d’écrire « supprimer le sexe masculin » est directement pris pour une déclaration de guerre mais de toute évidence, la guerre des sexes est déjà en cours, non ?

Nous sommes trois femmes artistes. C’est ensemble que nous avons découvert puis lu et relu le SCUM Manifesto. Impossible de négocier avec la rage que ce texte fait naître en nous, impossible de laisser nos questionnements sans réponse.

Pourquoi l’usage de la violence par les femmes est-il toujours tabou ? Peut-on défendre un usage politique de la violence par les femmes ? La violence peut-elle être un outil légitime de riposte anti-patriarcale ?

Terreur féministe – qui a tué Laura Palmer ? est notre tentative de prendre le sujet de la violence des femmes à bras le corps, avec nos armes de comédiennes, de metteuses en scène et de vidéaste.

 

 

Photo : Thelma et Louise, de Ridley Scott (1991)

Conception, écriture et mise en scène
Rebecca Fels, Gwendoline Hamel et Marie Henry
Création visuelle
Marie Henry
Interprétation
Rebecca Fels, Gwendoline Hamel

En résidence du 11 au 15 mars 2024

Présentation de l’étape de travail

Vendredi 15 mars 2024, 20h30

 

Tarifs

Plein tarif et non adhérent : 7 €
Tarif réduit et adhérent : gratuit

Réservation

administration@tanit-theatre.com
02 31 62 66 08