Création

L’homme de longue peine 2017-09-05T13:49:58+01:00

L’homme de longue peine

Texte : Jeanne Benameur
Mise en scène : Éric Louviot et Arzela Prunennec

Avec Isis Louviot
Scénographie : Eric Louviot
Lumière : Estelle Ryba

Une femme peintre, Edith, accepte de rendre régulièrement visite à un détenu de longue peine pour une expérience pilote en prison. Elle pense son art libérateur. De cet échange doit naître un cycle de peinture au terme duquel elle offrira au prisonnier une toile. Cette toile, c’est juste une ligne horizontale qui sépare et relie deux mondes. Mais personne n’est l’horizon de personne et le prisonnier lui retourne son présent sans un mot d’explication, la renvoyant à son propre enfermement. L’artiste renvoyée à sa propre impuissance et à son abandon, retrouve son atelier à peine plus grand qu’une cellule, et ne parvient plus à s’extraire d’un sentiment nouveau, mêlé d’amour trompé, d’échec et de solitude renforcée.

Le lieu de la parole est forcément clos. On sent que l’endroit a été soumis à un raz d’impuissance et de désespoir. L’artiste est maintenant face à elle-même, face à la toile encore enveloppée qui lui a été retournée. Elle se met en scène, s’invective, se violente, se bat contre un vide qui s’est ouvert devant elle et qu’elle ne parvient plus à boucher.

Ce dernier et magnifique monologue est le deuxième texte de l’auteure, après “Les demeurées”, monté par la compagnie TANIT THÉÂTRE.

aimez notre page face book du tanit théâtre de lisieux
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook