Contes éveillés

Les rémouleurs d’histoires 2017-09-11T09:24:02+01:00

Le vecteur allégorique du projet porté par TANIT THÉÂTRE pour les années à venir est emprunté au conte persan du poète Farid-ud-Din’Attâr, “La Conférence des oiseaux”, l’un des plus beaux recueils poétiques de tous les temps. Raconter une histoire, l’imaginer ou la transmettre, c’est partager un peu de notre humanité. L’écouter, c’est découvrir un autre univers, une autre façon de penser le monde. Il nous paraît évident au TANIT THÉÂTRE d’ouvrir notre espace de travail et de transmission, de recherche et de création, à l’art de la parole et à l’oralité du conte.

visuel saison 2017-2018 tanit théatre les contes du bambou

Les contes du Bambou

Les rémouleurs d’histoires

Bruno Mallet : conteur
Philippe Gibaud : musicien

Vendredi 6 avril à 20 h 30
Au TANIT THÉÂTRE

J’ai appris à parler quand j’étais tout-petit. Plus tard j’ai appris à parler « comme il faut ».

Aujourd’hui, j’apprends toujours à parler, mais c’est pour raconter des choses de la vie… Conter n’est pas pour moi un but en soi, c’est juste un moyen de partager le goût d’une pomme ou d’un coup de pied au cul !  Parce qu’il faut que ce dessert-là ou cette punition-là soient racontés…

Il n’y a pas de diplôme de conteur. La parole n’est pas une chose acquise une fois pour toute. La parole est un voyage. Pour prendre la parole, conter ces histoires du Japon, il me fallait du silence et des fleurs… le vent dans le bambou et le chant d’un homme face à la mer.

Et les mots sont venus avec les vagues.

Et les vagues nous ont emportés loin, très loin dans la voix et la musique dans le chant et contrechant.

aimez notre page face book du tanit théâtre de lisieux
Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
Facebook